Assurance prêt immobilier : choisissez une autre offre un an après

Vous avez contracté un prêt il y a peu, et vous n’êtes pas satisfait de votre assurance pret immobilier ?

Vous trouverez qu’à cause d’elle, vos mensualités sont trop importantes ? Dans notre article du jour, nous allons voir qu’il est possible de la résilier, après seulement un an. Eh oui, depuis la loi Hamon, vous avez la possibilité de choisir un assureur, plutôt que votre banque. Vous avez envie d’en savoir un peu plus ? Dans ce cas, poursuivez votre lecture.

Vous pouvez résilier votre assurance emprunteur après un an

Grâce à la loi Hamon, qui date de 2015, vous avez la possibilité de résilier votre assurance prêt immobilier au bout d’un an.

Ainsi, cela vous permet de changer d’assurance et de faire baisser le prix de vos mensualités, ou alors de faire jouer la concurrence, dans le but de renégocier votre prêt. Et vous savez quoi ? Votre banque ne sera pas en mesure de s’opposer à votre décision.

Assurance prêt immobilier : comment choisir ?

L’assurance prêt immobilier est une assurance obligatoire pour tout emprunt immobilier. Elle permet de garantir le remboursement du crédit en cas de décès, invalidité ou incapacité de l’emprunteur. Cette assurance est donc indispensable pour obtenir un prêt et vous permettra d’obtenir votre crédit plus facilement. Toutefois, il n’est pas toujours évident de choisir la bonne assurance emprunteur. Voici quelques conseils pour vous aider à faire le bon choix.

Quels sont les différents types d’assurance prêt immobilier ?

Les différents types d’assurance prêt immobilier peuvent être classés en deux catégories distinctes : l’assurance groupe et la délégation d’assurance. L’assurance groupe est généralement proposée par les banques, qui sont en mesure de vous proposer un contrat comportant des garanties équivalentes à celles que vous propose votre propre assureur.

Cette solution est souvent plus avantageuse financièrement, car elle offre une couverture plus étendue. Cependant, elle ne permet pas forcément aux emprunteurs de bénéficier des meilleures conditions pour leur crédit immobilier, car elle est souvent moins personnalisée que celle proposée par les assureurs individuels. La délégation d’assurance est une solution plus intéressante financièrement pour les emprunteurs qui souhaitent opter pour un contrat d’assurance autre que celui proposé par leur banque.

Dans ce cas-là, il faut effectuer une demande auprès de son organisme financier afin qu’il accepte de faire jouer la concurrence sur le marché de l’assurance emprunteur et qu’il n’applique pas un taux supérieur au taux appliqué chez les concurrents.

Le moyen le plus simple et rapide pour trouver l’offre la moins chère reste encore de comparer les offres disponibles sur Internet en utilisant un comparateur d’offres d’emprunt immobilier gratuit (comme BoursedesCrédits). Il suffit juste de renseigner quelques informations liées à votre projet immobilier ou votre profil personnel (situation familiale, professionnelle…) afin que notre comparateur puisse afficher des propositions adaptables à votre situation personnelle.

Comment calculer le montant de l’assurance prêt immobilier ?

Le montant de l’assurance prêt immobilier dépend de votre âge et de la quotité d’assurance. Le calcul du montant de l’assurance est un sujet qui vous intéresse ? Autant dire que vous voulez en savoir plus sur ce qu’il faut prendre en considération lorsqu’on souhaite souscrire une assurance emprunteur.

Pour bien comprendre le calcul du montant de l’assurance, il faut avoir une idée claire des points à prendre en compte pour obtenir le meilleur contrat possible. Il faut donc connaître les éléments qui influent sur le calcul du montant de l’assurance et ainsi pouvoir comparer les différentes offres d’assurances présentes sur le marché. Dans cet article, nous allons voir comment réaliser un comparatif des assurances prêt immobilier.

Les éléments qui influent sur le prix d’une assurance emprunteur :

  • L’âge : il est important de savoir que plus on est jeune, moins on paie cher son assurance ! Plus on avance dans la vie, plus les risques augmentent et donc les tarifs aussi ! Cependant, même si on n’est pas un grand sportif ou qu’on ne pratique pas trop une activité physique spéciale, il y a toujours moyen de trouver la formule adaptée à son budget.
  • La quotité : elle détermine combien l’emprunteur peut assurer (100% = 100%, 50% = 50%). Plus la quotité est faible, moins le taux sera élevé et inversement ! La profession : certaines professions sont considérés comme « à risques » par les compagnies d’assurances (professions libérales).

Quels sont les garanties proposées par les assurances prêt immobilier ?

La plupart des assurances de prêt immobilier proposent généralement une garantie décès, une garantie invalidité permanente totale et partielle et une garantie incapacité temporaire de travail. Ces trois types de garanties sont obligatoires pour votre prêt immobilier.

Si vous ne souhaitez pas les prendre, la banque peut très bien vous refuser l’obtention du crédit si vous en faites la demande. Généralement, ces assurances couvrent le remboursement du capital restant dû et prennent en charge les mensualités en cas de sinistre survenant pendant la durée du contrat d’assurance.

Comment choisir son assurance prêt immobilier ?

L’assurance emprunteur est une garantie que l’on souscrit auprès de la banque qui octroie un prêt immobilier. Cette assurance permet à l’emprunteur de se protéger en cas d’impossibilité de paiement du remboursement des mensualités du crédit immobilier. Lorsqu’un emprunteur contracte un prêt immobilier, on lui impose la souscription à une assurance afin de couvrir le risque qu’il peut avoir dans le cadre du remboursement du crédit : décès, invalidité, incapacité ou chômage. Il existe plusieurs types de contrats d’assurance pour les crédits immobiliers : –

  • L’assurance groupe : Elle est proposée par les établissements bancaires et ces derniers ont tendance à privilégier ce type de contrat car ils sont plus compétitifs sur le marché.
  • La délégation d’assurance : En optant pour cette solution, vous aurez la possibilité de choisir librement votre assureur.

Vous pouvez donc comparer les offres avant d’opter pour l’offre qui correspondra le mieux à votre profil (âge, profession, situation familiale, etc.).

Le coût global de l’assurance peut varier en fonction des garanties choisies et des taux appliqués par chaque assureur. Il est conseillé aux futurs acquéreurs ou propriétaires bailleurs de faire appel à un courtier en assurance afin qu’il puisse effectuer une analyse comparative complète des offres disponibles sur le marché afin qu’ils puissent opter pour la solution la plus adaptée à leur situation financière et familiale.

Quels sont les risques de ne pas souscrire d’assurance prêt immobilier ?

Pourquoi est-ce si important de souscrire une assurance prêt immobilier ? Lorsque vous souscrivez un crédit immobilier, le prêteur exige que vous souscriviez une assurance emprunteur. Celle-ci permet de garantir au prêteur le remboursement du crédit en cas d’impossibilité pour l’emprunteur de payer les échéances mensuelles dues aux intérêts et à la capitalisation du crédit (lorsque celui-ci est amortissable).

En effet, l’assurance emprunteur peut prendre en charge l’intégralité ou une partie des mensualités restant dues. Si votre situation personnelle change, cela peut avoir des conséquences sur le coût global de votre crédit et sur son remboursement. La délégation d’assurance vous donne la possibilité de choisir votre contrat d’assurance auprès d’un autre assureur que celui proposé par le prêteur. Votre nouvel assureur doit alors être acceptée par ce dernier.

Que faire en cas de sinistre couvert par l’assurance prêt immobilier ?

Si vous avez souscrit une assurance en cas de sinistre, il est important de savoir comment celle-ci fonctionne. L’assurance décès invalidité permet de garantir le remboursement d’un prêt immobilier à l’organisme prêteur si vous êtes empêché de le faire suite à un accident ou une maladie.

Le risque couvert par ce type d’assurance est également appelé « risque assuré ». Il s’agit du risque lié au décès, à la perte et irréversible d’autonomie (PTIA), à l’invalidité permanente et totale (IPT) ou encore à la perte d’emploi.

En cas de sinistre, l’assureur indemnise les mensualités impayées du prêt immobilier que vous avez souscrit mais également les intérêts qui y sont associés. À noter qu’à partir du moment où votre prêt immobilier ne rembourse plus que le capital restant dû, le montant des mensualités non utilisées peut être réutilisée pour un nouveau projet financé par l’assurance emprunteur. Cette option est appelée assurance facultative en cas de délégation d’assurance (voir ci-dessus).

En revanche, si votre prêt immobilier ne rembourse pas ce capital restant dû, lorsqu’il y a un risque couvert par votre contrat – comme la perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA) – alors l’indemnisation sera limitée au maximum au montant initial des échéances restantes avant la date du sinistre.

L’assurance emprunteur est une garantie qui permet d’être couvert en cas de décès, d’invalidité ou d’incapacité de travail. Cette assurance peut être exigée par la banque lors de l’octroi du prêt immobilier. Il existe plusieurs types d’assurances pour un crédit immobilier : L’assurance décès invalidité (ADI) qui couvre le remboursement du prêt en cas de décès ou d’invalidité totale et définitive.